Dropshipping et Copywriting : Ce que vos visiteurs veulent vraiment savoir.

Les personnes se lançant dans le Dropshipping avec qui je discute sur les réseaux sociaux se plaignent tous d’un seul et même problème : Celui de ne pas vendre.

Ce problème que vous avez sûrement déjà dû rencontrer vous-même par le passé ou aujourd’hui.

Mais pourquoi la plupart des gens rencontrent cette problématique ?

Plusieurs données peuvent en être la source et sont à prendre en compte. Si vous pensez que votre Copywriting est parfait, qu’il ne mérite pas d’être optimisé ou que vous l’avez fait rédiger par un professionnel, alors, cet article n’est pas pour vous.


Voici quelques exemples de données qui peuvent être la source de cet échec mais dont on ne va pas parler aujourd’hui :

  • Mauvais ciblage, ce que l’on appelle le « Product Market Fit ». En d’autres termes : votre produit doit correspondre à votre marché.
  • Publicité non-intéressante, ce qui peut expliquer le manque de visites et le fait que vous ne soyez pas rentable.
  • Site web non optimisé : page d’atterrissage lente, couleurs non adaptées, design vieillot ou manque de confiance.
  • Mauvais choix de produit : trop vendu ou pas assez qualitatif.
  • Produit trop cher etc…

Je vous invite à vous diriger vers des professionnels de toutes ces données, ce n’est pas mon domaine. Ici, on parlera de textes de publicités et de pages de ventes.

Le Dropshipping et la publicité :

Vous devez sûrement le savoir mais dans le Dropshipping, la publicité est la première étape d’un tunnel de vente.

En partant du principe que votre seule source de trafic soit la publicité (Facebook et Instagram), vous devez optimiser celle-ci pour donner envie à vos visiteurs de visiter votre site e-commerce.

Vos visiteurs potentiels ne veulent pas savoir depuis combien de temps votre entreprise existe ou encore combien de pourcentage de réduction vous pratiquez dans les prochaines 24h des 30 jours du mois.

Ils ne veulent pas non plus savoir si votre produit est vendu par milliers aux États-Unis ou s’il a été vu à la TV.

Votre but est de les faire cliquer vers votre site e-commerce. Pour ce faire, vous devez leur donner envie, en réunissant quelques techniques simples mais efficaces comme par exemple : Le Storytelling.

Je le rappel souvent mais il est important d’y faire attention : Votre publicité n’est pas là pour vendre, c’est votre site e-commerce et page de vente qui vendent.

Dropshipping et page de vente :

Plus que jamais dans le Dropshipping vous devez posséder et présenter à vos visiteurs, une page de vente optimisée à 100%.

Vous devez convertir le maximum de visiteurs possible. Pourquoi ?

Parce que les gens n’ont jamais été confrontés à votre marque auparavant, donc, vous n’êtes pas connu dans l’inconscient collectif. Vous ne pouvez pas posséder une page ou un compte sur un réseau social avec beaucoup d’abonnés cumulés au fil des ans.

Votre produit n’est, en général, pas connu du grand public. Vous devez donc faire vos preuves.

C’est la deuxième étape du tunnel de vente

La page de vente est la deuxième étape de votre tunnel de vente et c’est en tant que telle qu’elle doit vendre. La décision d’achat doit se prendre sur cette page.

Pour ce faire, vous devez utiliser des techniques de Copywriting simples mais efficaces qui lèveront chacun des freins à l’achat que peut avoir votre visiteur.

Les gens ne veulent toujours pas savoir depuis quand vous produisez ce produit, combien de personnes sont en train de le regarder ou encore combien de personnes l’ont achetée avant eux…

Il veulent savoir ce que peut leur apporter un tel investissement, si les acheteurs précédents en sont satisfaits et surtout connaître TOUS les bénéfices que ce produit apporte.

Les personnes se lançant dans le Dropshipping pensent qu’en listant trois (3) bénéfices produits, ils vendront. C’est erroné.

Plus la liste de bénéfice est longue et bien expliquée, plus vous aurez de chances de convertir. Voilà ce que vos visiteurs veulent vraiment savoir.

Une croyance persiste dans le Copywriting et beaucoup de personnes me le disent sans réfléchir :

« Si c’est trop long ça ne vendra pas, les gens n’ont pas le temps ni l’envie de lire ça. »

Je suis d’accord à 100% avec vous lorsque le texte est rédigé avec les pieds.

Mais, les meilleurs pages de ventes sont souvent les plus longues.

Elles convertissent car elles listent TOUTES les problématiques rencontrées par la cible. Elles convertissent car elles listent TOUS les bénéfices.

Et surtout, elles convertissent car elles sont fluides à lire et très intéressante.

Une page de vente longue n’est pas synonyme d’ennui, bien au contraire…

En résumé :

Un problème persiste chez les gens qui se lancent dans le Dropshipping. C’est celui de ne pas vendre ou de ne pas être rentable.

Ces problématiques peuvent tenir leurs sources de plusieurs données. Par exemple :

  • Mauvais ciblage
  • Publicité non-pertinente
  • Site e-commerce non optimisé
  • Mauvais choix de produit ou produit trop cher.

Si vous pensez, après avoir lu cet article que votre problème vient sûrement de cette liste, je vous invite à contacter un professionnel de ces sujets pour qu’il vous aide au mieux.
Ici, on ne parle que de Copywriting.

Dropshipping et publicité : La publicité est la première étape d’un tunnel de vente plus ou moins long. Qui dit étape, dit passage à l’étape suivante.

Si vous parlez de réduction, de prix ou de ventes par milliers aux États-Unis, croyez-moi vous ferez fuir la plupart des gens confrontés à votre publicité et ils ne passeront pas à l’étape suivante.

Fâcheux non ? Arrêtez de parler de prix ou de temps de réduction, vous gagnerez des visiteurs.

Dropshipping et page de vente : La deuxième étape de votre tunnel, c’est la page de vente.

Celle-ci doit être optimisée à 100% car elle effectue une énorme parti du travail de vente. Vous n’êtes pas connu et votre produit non plus, par conséquent, vous devez prouver votre légitimité via cette page.

Listez TOUTES les problématiques de votre cible et listez TOUS les bénéfices apportés.

Rien que ça, peut changer votre taux de conversion positivement.

N’oubliez jamais qu’une page de vente n’est jamais trop longue si elle est agréable à lire.

Bon business.

etienneduncan

Copywriter depuis maintenant 2 ans, je rédige des pages de vente et des textes à des fins publicitaires pour augmenter le trafic payant vers les sites web et les taux de conversion de ceux-ci.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier